jeudi 11 août 2016

▲ les vacances ▲


Il est 14h et le soleil, encore chaud, entame à peine sa déclinaison. Il semble impensable de s'adonner à quelque activité que ce soit, car en cet instant la course du temps se suspend, l'air est plus lourd, le chant des cigales s'amenuise, les chat dorment à l'ombre des figuiers... Il est l'heure de la sieste. Si elle ne supporte aucune agitation, et requiert le plus grand calme, la sieste gagne à être préparée pour ne pas avoir à s'avachir sur un triste bout de couverture. Tout d'abord, voici ce qu'il vous faut : 


Des futons et surfutons : aussi élégants que confortables, ils sont le fondement d'une belle sieste. En les superposant, on crée de belles gammes de couleurs, de beaux tableaux imprimés. Évidemment, leur moelleux les rend vite addictifs et il peut être assez difficile de quitter la sieste et reprendre une vie normale...
Des coussins : toutes les tailles s'accordent à l'heure de la sieste. Les plus grands pour leur côté cocon, les plus petits pour caler un cou, un bras, une jambe, car le sommeil prend souvent d'étranges tournures, et rien ne doit l'entraver.



Un tapis : Il n'est pas complètement indispensable, mais en s'harmonisant joliment avec coussins et futons, il upgrade complètement la sieste.
Une suspension : elle non plus n'est pas tout à fait essentielle, mais elle apporte un brin de poésie et de la légèreté. Si vous installez votre coin sieste en extérieur, elle bercera gracilement ses couleurs au gré du vent.


­• N'hésitez pas à faire voyager la sieste. Un lit, une terrasse, un jardin, la plage, le bord d'une rivière, l'ombre d'un arbre centenaire : on peut s'endormir partout à condition que l'on y soit bien.
• Restez loin du bruit. Une sieste trois étoiles se tient même à l'abri du vent et du soleil.
• Gardez quelques livres à portée de main pour entrer ou sortir du sommeil en douceur.



• Préparez à l'avance un thé, glacé ou pas, un jus de fruits frais, un sirop fleuri, de quoi vous désaltérez sans bouger un doigt de pied. On vous donne notre recette préférée d'eau infusée à siroter tout au long de l'été :


Dans une grande bouteille d'eau, glissez quelques rondelles de citrons, de concombre, de grandes feuilles de menthe, des branches de thym et quelques glaçons. Il n'y a rien d'autre à faire que de les laisser infuser dans l'eau fraiche.


 Voilà, il ne reste qu'à s'allonger, ne plus penser à rien, perdre son regard dans le bleu du ciel, avant de s'abandonner peu à peu aux délices d'un petit somme estival...





vendredi 29 juillet 2016

▲ Les vacances ▲


Le soleil n'est plus très loin, le sable tiède, l'eau bleue comme le ciel... Il est l'heure de partir pour la plage ! Évidemment, pas question d'aborder les beaux rivages sans couleurs et sans distinction ! Heureusement, voici quelques idées à glisser dans votre panier :


Des foutas. Plus élégantes que les traditionnelles serviettes en éponge, elles déploient leurs jolies couleurs sans rien perdre de leur éclat.
Un carnet. Voilà un bon conseil : emportez toujours un carnet à la plage. C'est lorsqu'on laisse ses pensées vagabonder jusqu'à la ligne d'horizon, là où le ciel et la mer s'embrassent, que viennent les plus belles idées. 


Un coussin Travel. Ses mensurations (40x22 cm) le rendent indispensable en voyage et sur la plage : quoi de plus savoureux que de se caler confortablement pour se laisser dorer au soleil ?
Un shorty. Il y a un avant-plage et un après-plage, et le shorty est là pour ça. Assorti d'une belle tunique brodée ou d'un t-shirt en lin léger comme le vent, vous entrerez et sortirez de la plage avec belle allure.
Un foulard. Assez grand pour jouer les paréos, teint en tie & dye comme une aquarelle, il est quasiment indispensable aux joies du bord de mer.  



Enfin, une fois que vous avez ajouté lunettes de soleil, espadrilles et crème solaire à votre panoplie, glissez-y un bon livre ! Car rien de plus triste que de se tourner et retourner sans fin comme une crêpe, alors que le voyage est à portée de main. Voici les livres préférés de la team Baobab, ceux qu'on emportera sur la plage :





vendredi 10 juin 2016

▲ DIY de juin ▲


Deuxième épisode de notre aventure DIY et en écho à notre précédent article sur le block print : la fabrication d'un tampon encreur ! Cet exercice ne nécessite que quelques outils peu onéreux et laissera libre cours à votre créativité. Nous, on vous montre comment on fait avec deux de nos motifs phare de l'été : le Mora et l'Iliana.


Imprimez d'abord les motifs suivants à la taille de votre choix pour les décalquer avec un crayon à papier bien taillé (choisissez une mine tendre, 6B par exemple).


Reportez ensuite le motif sur la gomme. Il faut ensuite scuplter les motifs en creusant la gomme tout autour du dessin, à l'aide de la lame et des gouges de linogravure. C'est ici que les choses se compliquent un peu :) 
Rien d'insurmontable cependant, voici une petite technique pour simplifier l'exercice : détourez doucement le dessin avec la lame bien perpendiculairement à la gomme. Il est ensuite beaucoup plus facile d'évider le motif. Un autre conseil : partez de l'intérieur vers l'extérieur !


Une fois les tampons terminés, vous pouvez lancer votre petite imprimerie et impressionner à peu près tout ce qui vous passe sous la main ! N'hésitez pas à expérimenter l'impression sur tissu, avec une peinture spéciale qui résistera aux lavages.


C'est aussi une technique parfaite pour imaginer un papier à lettre exclusif ou pour upgrader vos petits carnets.


Enjoy !